Nirvanet. Un mot lancé dans le cyberespace. Puis des échos : C*ris*ian Per*ot, Gl*bal Th*atr* N*tw*rks… La toile crache ses mots, en vain. Nirvanet est mort, Nirvanet n’est plus. Vive Nirvanet ?

Le 1er site cyberculturel européen

L’indice : Christian Perrot. Journaliste, la cinquantaine. A l’époque des faits (1996), l’homme s’ennuie ferme dans la presse écrite et veut créer son site internet culturel. Avec l’artiste Marie-France Perez, il lance l’idée de Nirvanet. Aidé par l’ingénieur Philippe Brawerman et Global Theatre Networks, le site nait sur la toile en mars 1996. Traduit en 4 langues, il devient en quelques mois LA référence « underground » des arts graphiques, de la vidéo et de la musique du cyberespace européen. Adulé, critiqué, Nirvanet vit ses premières heures de gloire…

2001, l’odyssée du cyberespace…

Récompensé par le prix Web 1999 de l’UNESCO, Nirvanet devient à l’aube de l’an 2000 la coqueluche des médias (Wired, Arte…). Les artistes veulent y être/paraître, les radios aussi (Radio FG). La pub envahit le site, l’argent coule à flot, c’est la cyber-bulle ! Nirvanet est alors considéré comme l’un des cinq plus gros webcasters (fournisseur de contenus multimédias) du monde.

…ou le trou noir !

Année 2005. Terre. Nirvanet n’est plus. Nirvanet.fr, rien (le nom de domaine est redevenu libre). Nirvanet.com, rien. Nirvanet.net, rien. Que s’est-il passé ?… Remontons en 2001… Un matin comme les autres alors qu’il rippait sur l’arantèle (ndlr : surfait sur le web), l’internaute pouvait lire sur une page d’accueil du cyberespace : « The company hosting the Nirvanet Site and Services since a while has filed for bankruptcy ». Bip…

Pour en savoir plus sur les acteurs :

Christian Perrot, plus de traces virtuelles, on l’aurait vu à Goa…
Marie-France Perez, plus de traces virtuelles…
Joëlle Benvenuto, ancienne webmestre du site, travaille aujourd’hui comme développeur/designer web et a mis son CV en ligne

Pour aller plus loin :


Par Sébastien Fouqueteau, le jeudi 10 février 2005

Commentaires

Je me souviens très bien de Nirvanet… écrivez à Nova mag au docteur Léon pour demander des nouvelles !

Natacha
(une vieille internaute, mais tj active)

Hey,

sympa le post sur Nirvanet. Je suis un ex-employé de la belle époque, et j’ai connu la fuite de l’équipe lors de la levée de fonds de PB.
Je cherche actuellement à racheter le domaine pour ressusciter Nirvanet…
Il route sur Parissi.com et Nirvanet était localisé en Belgique, Christian et Marie-France se sont occupés de Nirvanet les premières années, mais sont bien vite parti vers leur retraite hindi ;)

bonjour,
J’ai aussi travaillé avec christian et Marie sur nirvanet pendant 2 – 3 ans.
Lorsque la société Reef propriétaire de Nirvanet a déposé le bilan j’ai racheté le contenu de Nirvanet ainsi que les deux noms de domaines .net et .com

Je compte remettre en ligne une partie du contenu titanesque de Nirvanet dans les mois à venir, cela va faire 10 ans que Nirvanet a été créé.

A bientot

Christian et Marie sont toujours du côté de Goa, loin d’internet et du reste.
En cherchant bien dans les parages, vous les rencontrerez peut-être

c vous christian perrot? le journaliste qu’a critiqué goldman dans les années????
pouvez vous me donner une réponse assez rapidement s v p
c urgent.
philippe gali
journaliste

Bonjour
Non, je ne suis pas Christian Perrot mais un ancien fan de Nirvanet.
Faîtes-vous référence à la liste des journalistes que Goldman avait « remerciés » en double page de Libération dans les années 80 ?
Sébastien Fouqueteau

Nirvanet est mon plus beau souvenir de surfer.
Dommage que le monde change sans en garder le meilleur.
La toile est poussièreuse depuis la fin de nirvanet.

c clair putain, nivarnet, le cybertheathre, j’ai encore des tee shirt du cybertheathre, je le porte today d’ailleurs sans faire gaffe….bref il fo faire revivre tout ça, ou sont les backups du site? kes k’il foutent a goa , sont perchés ou quoi?

J’ai lancé le premier site de Radio21 au cybertheatre, super souvenir, de très chouettes soirées aussi… @Joseph, je sais que j’arrive avec… 4 ans de retard mais je ne vois rien en ligne

se la couler douce a Goa après avoir bien profité de la bulle des années 2000, ou comment se faire du fric sans sourciller en trouvant tout cela normal, quel trip de merde. Hey! have fun in Goa, hein!! BORING

Bonjour a tous !!

Christian PERROT est a PARIS, il travaille au journal l’impossible !!
Marie france PEREZ, vit entre PARIS, GOA et GANDIA en espagne.

Les informations sont juste et vérifier.

Laisser un commentaire