Marketing

Vivre de son blog

Peut-on vivre de son blog ?

Sébastien Fouqueteau | 20-05-2011

S’il y a un sujet que les entrepreneurs web adorent, c’est bien celui de la monétisation de leur site web, et plus particulièrement de leur blog. Et c’est bien normal : un entrepreneur web n’est pas (totalement) philanthrope, il est avant tout entrepreneur et doit gagner sa vie. Depuis plusieurs années, je lis de nombreux articles sur le sujet de la monétisation d’un blog, et j’en suis arrivé à la conclusion suivante : ne rêvez pas, vivre de son blog relève du mythe, au mieux vous vous paierez quelques bons repas au resto chaque mois pour fêter ça ! Vous ne me croyez pas ? Comme vous voudrez, voici cependant mon analyse.

Le mythe de la semaine de 4 heures

S’il y a un livre du Personal MBA que je conseille de lire lorsqu’on veut vivre de son blog, c’est bien La semaine de 4 heures de Tim Ferris. Largement commenté sur de nombreux blogs en France et à l’étranger, ce livre est devenu un véritable mythe. Adulées, contestées, les idées de son auteur ne laissent pas indifférent. Je pourrais moi-même vous en parler pendant des heures, l’ayant lu et relu plusieurs fois.

En à peine 300 pages, Tim Ferris nous présente une nouvelle façon de voir la vie : travailler moins, gagner plus et vivre mieux ! Pour y parvenir, il nous propose de créer notre « muse » (quand je vous disais qu’on est en pleine mythologie) et de suivre la méthode suivante : créer un produit d’information ou de formation (type DVD), vendre ce produit sur un site web, automatiser le système et profiter des revenus générés pour partir faire le tour du monde et vivre ses passions. Séduisant, non ? Moi aussi, je l’avoue, j’ai été séduit par la muse. Et je le suis toujours. Ce livre est une véritable claque de la part d’un trentenaire qui vient remettre les pendules à l’heure sur de nombreux points de notre vie : les choses que nous voulons vivre, l’organisation de notre travail, de notre temps…

Mais ne rêvons pas. Si le livre reprend de nombreux concepts de management (loi de Pareto, loi de Parkinson…), il n’est qu’un livre (j’allais écrire… qu’une bible). Si Tim Ferris a estimé vivre pendant plusieurs années uniquement de son site web (avec des revenus à 5 chiffres par mois), il a revendu depuis sa société et vit aujourd’hui des droits d’auteur de ses livres et de prestations de consulting, notamment pour la société Evernote (voir l’article Evernote embauche Tim Ferriss sur le blog Presse Citron). Croyons et pratiquons donc la semaine de 4 heures, mais avec modération.

Le mythe du revenu mensuel à 4 chiffres

Sur le marché français, il existe quelques rares blogueurs qui vous diront gagner plus de 10 000 € / mois avec leur blog (voir l’article Profession ? Blogueur à 14000 euros par mois), mais ces mêmes blogueurs tirent leurs principaux revenus de la vente de produits de formation en ligne pour apprendre à créer et monétiser un blog (sic). En un sens, ils suivent la voie de Tim Ferris, et je prends le pari qu’ils finiront ces prochaines années par écrire un livre « papier » traduit en plusieurs langues et organiser des conférences en e-marketing. Ces blogueurs, bien formés aux concepts du Personal MBA, restent des exceptions.

La réalité est cependant plus terre à terre. S’il est très difficile de trouver une source d’information fiable sur les revenus des blogeurs en France, le site Tux-Planet s’est attelé à la tâche en 2008 et 2009, et Nowhere Else en 2010. Il s’agit de données déclaratives (à prendre donc avec des pincettes), mais celui qui veut vivre de son blog peut déjà retenir que :

  • les chiffres d’affaires des blogueurs oscillent entre 100 et 500 € par mois
    (pour des blogs à forte audience, avec plus de 1 000 pages vues / jour)
  • peu de blogs ont un chiffre d’affaires supérieur au SMIC (avant imposition)
  • les blogueurs les plus actifs travaillent plus de 35 heures par semaine

Pas de quoi pavoiser. Ce n’est pas en créant un blog qu’on devient riche, et je vous conseille de lire l’excellent article Devenir riche, faut-il créer un blog ? du blog Esprit Riche pour vous laisser convaincre.

Le mythe à 2 balles du blogueur à la plage

Il existe plusieurs millions de blogueurs en France. Certains sortiront du lot et deviendront des stars (les fameux blogueurs influents). Mais la plupart auront travaillé dur et souvent plus de 4 heures par semaine pour y arriver. Leur productivité sera de quelques centimes d’euros par heure, bien loin du SMIC horaire : le mythe du blogueur à la plage publiant ses photos de vacances en sirotant un verre vient d’en prendre un (sacré) coup !

Pourtant, si vivre de son blog n’est pas une sinécure, il existe aujourd’hui de « vrais » modèles économiques liés au monde du bloging. Il s’agit souvent d’un mix savant entre l’agrégation d’audience, la vente de produits et de services. Mais ceci fera l’objet d’un autre article, que j’espère beaucoup moins… mythique.

Recevez les dernières infos de ce blog (gratuit et sans spam) !

Sébastien Fouqueteau

CEO & fondateur de MixCity Interactive. Je travaille dans le secteur du marketing digital depuis plus de 15 ans.

Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :




annie
25/5/2011 - 18:08

Bonjour, vous devriez jeter un coup d’oeil ici http://www.tonvoisin.fr et à l’ouvrage « travailler moins gagner plus » qui a été écrit par  » Tonvoisin ». Cet ouvrage est hilarant.

Sébastien Fouqueteau
29/5/2011 - 20:39

Merci pour le lien :-)

Ling-en Hsia@Web Marketing Décortiqué
25/11/2011 - 1:05

Voici les étapes pour créer un blog pro:

1. Créer un blog (avec WordPress.org… pitié)
2. OFFRIR son expertise en publiant des articles de qualités
3. Promouvoir son contenu
4. Créer des relations
5. Vendre son propre produit

L’article complet est dispo ici: http://www.hsia.fr/entrepreunariat/reussir-blogging/

:)

Sébastien Fouqueteau
26/11/2011 - 21:06

Bonjour Ling-en Hsia,

Ce sont effectivement les 5 étapes préconisées par certaines personnes se disant vivre de leur blog. Le problème, c’est que le produit vendu par ces mêmes personnes sur leur blog est souvent un produit de formation pour apprendre à « gagner de l’argent avec un blog » (sic).

C’est comme si je vous donnais des cours de musique en vous promettant que vous pourrez vivre un jour comme une star de votre activité de musicien, alors que moi-même je ne vis que des cours que je donne.

Merci en tout cas de votre retour :-)

Ling-en Hsia@Web Marketing Décortiqué
2/12/2011 - 18:09

Salut Sébastien,

Je vois ce que tu (permets-moi de te tutoyer) veux dire: il faut prêcher ce qu’on connait et ce qu’on vit. D’ailleurs, c’est le cas des meilleurs blogueurs, ils ont déjà rencontré un grand succès avec un blog et APRÈS se lancent dans un blog où ils apprenment aux autres comment vivre de leur blog.

En ce qui me concerne, je gagne de l’argent directement et (surtout) indirectement grâce à mon blog. Je ne vis donc pas que des cours que je donne. Sinon, je serai mal en ce moment…

Mais je ne prétends pas être « une star » et encore moins promettre aux autres qu’un jour, ils deviendront « une star ». Le problème aujourd’hui c’est que le blogging est tellement nouveau qu’on a l’impression que d’être blogueur pro (et de vivre sous des cocotiers) est un fantasme que seuls certains peuvent atteindre (ie. les stars).

En plus de cela, je me donne tous les droits de bloguer sur ce thème car :

1. je le fais avec transparence et je ne prétends pas être ce que je ne suis pas. J’indique même les raisons pour lesquelles je ne vais pas gagner beaucoup d’argent grâce à ce produit (http://www.hsia.fr/entrepreunariat/regle-des-100/). En novembre, j’ai gagné moins de 200 euros.

2. C’est une passion. J’aime enormément bloguer alors je ne vais pas me retenir de tenir un blog pour apprendre aux autres à bloguer. Le produit ne représente qu’une partie de mon blog.
Et quand j’apprends aux autres à bloguer, ce n’est pas uniquement pour gagner de l’argent.

3. J’ai des connaissances et c’est sans aucune fausse modestie que je me permets de donner des conseils. J’ai moi-même passer des centaines d’heures à apprendre et à créer des blogs. Le fait que je sois encore sur le chemin d’être un blogueur professionnel ne devrait pas être un problème. Au contraire, j’espère inspirer les autres en les invitant à me rejoindre dans ce parcours.

Donc si tu veux, je repasse dans un an faire la promotion de mon produit ok?! :) Normalement, je serai un « vrai » blogueur pro d’ici là ;)

++

Sébastien Fouqueteau
14/12/2011 - 13:00

Salut Ling-en Hsia,

Le tutoiement est accepté :-)

Merci de ton retour : j’aurai bien tort de te dire que bloguer n’amène pas à de la richesse. Au contraire, cet outil est formidable pour apprendre, se faire connaître et vendre ses services. Mais pour moi, le blogueur pro n’existe pas, c’est un mythe. Vendre ton produit sur internet, c’est du e-commerce, pas du bloging (même si tu utilises le blog comme support).

Le blog en tant que média est très difficile à rentabiliser par la seule publicité et l’affiliation. Très peu de blogueurs français aujourd’hui pourraient vivre « juste » de l’information qu’ils produisent. C’était le but de mon article :-)

Presse Libre du Web
17/2/2013 - 0:55

Merci pour ces infos, nous avons lancé un site de presse libre ou je poste tous les jours tout ce qui me passe par la tête et où les internautes peuvent participer au contenu.
Si cela intéresse quelqu’un voici l’adresse : (lien supprimé)

Biz à tous.

Thierry
30/12/2013 - 10:58

Bonjour,

Il est vrai que la plupart des Blogueurs qui semblent vivre de leur blog sont sur la thématique « je vous donne les clés pour faire comme moi ». D’un autre côté, n’y a-t-il pas des gens sur une thématique tout à fait différente et qui du coup, ne communiquent pas sur la rentabilité de leur business puisque là n’est pas le sujet.
Je prends par exemple « Le jeu de Go », (je ne suis pas propriétaire des sites que vous obtiendrez en première page de Google ;) ) et après tout, qui y joue dans votre entourage ?
Mais avec un jeu de luxe à près de 500 Euros, je présume qu’il y a un marché …
Ces sites, spécialisés, apportent peut-être une rémunération confortable à leur propriétaires bien qu’ils ne le chantent pas sur les toits …

Tous mes vœux pour 2014

Thierry | (lien supprimé)

cindy
18/5/2015 - 12:18

bonjour à tous, pour toutes les personnes qui veulent vivre de leur blog, je vous conseille fortement d’aller voir ce lien

Sébastien Fouqueteau
18/5/2015 - 14:27

Bonjour Cindy (car j’imagine que vous êtes bien Cindy ?),

Je supprime votre lien car je ne cautionne pas ce genre de « promesse marketing » qui fait gagner uniquement de l’argent au créateur de ces soi-disant produits de formation en ligne. Je connais de véritables blogueurs qui gagnent leur vie en ligne mais avec beaucoup de travail et de passion depuis des années. Ils sont méritants et ne proposent pas aux autres de formation « miracle » pour s’enrichir. Je connais aussi d’autres blogueurs qui se sont enrichis en vendant uniquement des formations sur leur blog (alors qu’ils ne sont pas certifiés formateur) avec la belle promesse que l’on peut s’enrichir en quelques semaines avec un blog. Les seuls blogueurs qui ont réussi à s’enrichir suite à ces formations proposent eux-mêmes sur leur blog des formations pour apprendre à « s’enrichir avec un blog »… Une belle mécanique de réseau marketing :-)

Wakouh
19/6/2015 - 9:09

Bonjour Sebastien,

J’ai été interpellé par ton article. Justement parce que je souhaite pouvoir « vivre de mon blog » suivant les principes d’Olivier Roland, ou de Tom Ferris.
Du coup, comment savoir le vrai du faux ?
Que fais-tu des exemples tels que Presse Citron, Pinup Bio, Les Supers Parents, Olivier Roland lui même, qui semblent tous vivre de leur blog ? (oui je suis en train de me faire toutes ses vidéos youtube haha)
Il s’agit quand même de nouveaux métiers du web, non ?
Tu crois sincèrement que c’est impossible de se « salarier » avec son blog ?

Ou bien je suis vraiment trop naïve ? :)

Sébastien Fouqueteau
19/6/2015 - 10:48

Bonjour Wakouh,

Certains (mais très peu en France) réussissent… Car il faut bien faire la différence entre « vivre de l’audience de son blog » et « vivre d’une activité dont le blog n’est qu’un support ». Dans le 1er cas, c’est beaucoup (vraiment beaucoup !) de travail, car gagner un salaire avec de l’affiliation, de la pub ou par la création d’un produit ne se fait pas en un jour (je suis convaincu que le salaire horaire de ces blogueurs est inférieur à 5 euros les premières années, c’est la passion qui les anime au départ et il faut ensuite tenir sur la longueur). Dans le second cas, c’est plus facile si le « business model » de ton activité fonctionne déjà dans le monde « réel » (ex.: je fais des formations et j’utilise le blog pour me vendre).

Ce que je reproche à certains blogueurs, c’est de vendre du rêve : non, on ne gagne pas 500 euros par mois en quelques semaines juste en monétisant l’audience de son blog, ça peut exister, mais c’est très très rare. Les gens que tu cites dans le 1er paragraphe vivent principalement de leurs formations, de prestations de consulting, de la vente de leurs livres et des investissements financiers (immobilier, bourse…) qu’ils font ensuite pour essayer de devenir rentier.

Je connais bien plusieurs blogueurs influents qui essaient de vivre de l’audience de leur blog (dans le Top 10 des blogueurs du secteur du voyage) : ils ont créé des produits, ils fonts de l’affiliation, du display… mais un jour ou l’autre ils se diversifient (en devenant formateur, en investissant en bourse…). Pourquoi ? Parce que si Google change les règles, si tu es victime de « bad buzz », bref si ton audience s’écroule, tu n’as plus que ta force de travail pour générer un nouveau salaire.

Cyril
21/8/2015 - 16:04

Hello,
J’ai arrêté y’a plus d’un an d’entretenir un blog, faute d’audience, et de temps, in fine.
Au départ la motivation était de le fabriquer from scratch en mode LAMP + WordPress (apres Drupal, Joomla) et des custo javascript
Un autre objectif était de partager mes conceptions techniques : assemblage PC, benchmark, évaluations de logiciels, OS, et algorithmes pour les derniers articles.
En dehors de l’aspect pécuniaire, le manque d’audience et l’absence de commentaires malgré les efforts que j’ai portés sur la création de serveurs de forum, wiki , les référencements tout azimut, etc sont le plus décourageant ; sans compter les heures à rédiger en double langue (français, anglais)

La liste des remontrances peut être assez longue ; cependant j’en ai tiré un certain bilan :
– suis-je le seul à m’intéresser aux thèmes de mes articles ?
– d’autres le font ils mieux ?
– mes investissements en regard sont ils insuffisants ?
– et quels risques prendre face à l’achat de nouveau matériel (qui ne trouveraient pas l’écho espéré)
– le style, l’ergonomie, le vocabulaire sont ils limpides ?

Étrangement depuis que j’ai arrêté de bloguer, pour concentrer mon spare time sur la programmation d’un logiciel XFreq (monitoring du processeur) , je découvre des échanges et des citations inattendus à son sujet. Aussi je me focalise maintenant sur la programmation, des thèmes qui me sont chers

Garry
17/12/2015 - 11:23

Pour ma part, j’ai bénéficié des formations de Marine de gagner-argent.org pour gagner ma vie avec mon blog. Je dois dire que c’est rentable. Si vous êtes intéressé pour gagner de l’argent sur votre blog ou votre site, je vous suggère ses formations, c’est facile à assimiler et ça marche bien. En tout cas merci pour ce partage.

Vévé
4/1/2016 - 6:39

Salut Sebastien,

Très bon article, merci beaucoup !

Quel plaisir de lire enfin cette vérité concernant les vendeurs de formations. Oui, c’est un sketch pas très moral que l on voit trop souvent.

Si je parle de moi, je suis un blogueur sincère, j ai créé mon blog pour avoir un outil de communication, et de fil en aiguille j’ai découvert tout cet univers, vouloir améliorer le blog, son trafic etc…

Perso je ne suis pas passé (encore?) par la case création d’un produit à vendre, pour des raisons qui me sont personnelles.

J ai monétisé au bout d’un moment, tout en restant proche de ma motivation première, tout en évitant de tomber dans le piège du travestissement de mes contenus pour aller dans le sens des tendances.

Oui c’est beaucoup de travail, certainement payé très bas de l’heure, je pourrais m amuser à essayer de savoir combien je gagne en comptant tout le travail accompli, certainement moins que certains esclaves modernes :-)

A force je repère de plus en plus les pros sur le net, ceux qui utilisent des ficelles du marketing ou d autres compétences. Sur le web les amateurs et les pros jouent dans la même cours.

A +

Vévé

julien
1/9/2016 - 1:23

J aime la phrase: leurs productivité sera de quelques centimes. Oui c est tellement vrai… je confirme . J ai pourtant 1000 visites jour …au bout de un an….et c est instable.

Sébastien Fouqueteau
2/9/2016 - 22:31

Merci Julien pour le témoignage :-) Eh oui, c’est tellement vrai !