Personal MBA

De la performance à l'excellence - Jim Collins

De la performance à l’excellence

Sébastien Fouqueteau | 25-01-2012

Beaucoup d’entreprises sont performantes, mais pas forcément excellentes. Pour Jim Collins, passer de la performance à l’excellence pour une entreprise est un processus évolutif et répétitif appliqué avec discipline, sans stratégie préalable. Quels sont les critères d’une entreprise excellente ? Le résultat est plutôt surprenant.

Un leader humble mais volontaire

L’image du leader charismatique emmenant l’entreprise vers le sommet a vécu. Pour Jim Collins, le leader d’une entreprise excellente (dont la performance boursière a été très supérieure à son secteur pendant au moins 15 ans) est plutôt timide et modeste. Sa personnalité effacée ne l’empêche pas d’être ambitieux pour son entreprise, mais rarement pour sa carrière ou son propre égo. Il est également très volontaire, voire exigeant sur les résultats à obtenir. Si la ténacité est une de ses grandes qualités, c’est toujours en accumulant les étapes, avec discipline.

Une équipe avant de mettre en place des projets

Le leader d’une entreprise passant de la performance à l’excellence recrute les bons collaborateurs avant de choisir les projets qu’il va développer. Mais qu’est-ce qu’une bonne équipe ? Une bonne équipe est composée de collaborateurs recrutés en priorité pour leur personnalité, leur capacité, et non pour leurs expertises, diplômes ou compétences. Ce sont des collaborateurs « utiles », le leader prendra donc le temps de les recruter. Cette équipe d’excellence conditionnera la mise en place des projets de l’entreprise (le « qui » avant le « quoi »).

Une entreprise lucide et ayant la foi

Toute entreprise rencontre un jour ou l’autre l’adversité. Les collaborateurs d’une entreprise excellente n’éludent jamais les problèmes. Au contraire, ils savent rester lucides et affronte la réalité. Leur grande force est d’avoir la foi, d’être tenace.

L’excellence = être passionné + être le meilleur + être rentable

Le concept du hérisson, inventé par Jim Collins, comporte trois éléments caractérisant les entreprises excellentes. Il peut s’appliquer à un individu ou à une entreprise. Pour atteindre l’excellence, il faut :

  • être passionné
    (ex. : domaines où vous n’avez pas l’impression de travailler)
  • être le meilleur
    (ex. : domaines où vous avez l’impression d’être né pour ce travail)
    cf. le livre Découvrez vos points forts
  • être rentable
    (ex. : domaines où vous êtes payé pour un travail qui vous plait)

Ces 3 éléments sont indissociables. Pour que votre entreprise devienne excellente, il vous faut trouver le domaine où vous êtes passionné, le meilleur et rentable. Le processus se fait par itération et une entreprise peut mettre quatre ans avant de trouver son concept du hérisson. La discipline est donc la clé de la réussite : pour chaque décision prise dans l’entreprise, il faut se poser la question de savoir si elle est conforme au concept du hérisson.

Conclusion

Si Jim Collins avoue que les conclusions de ses cinq années de travaux sont tirées d’observations empiriques, il faut bien reconnaître que la notion d’excellence décrite dans son livre « de la performance à l’excellence » est rafraichissante : à l’image médiatisée d’entrepreneurs charismatiques imposant des stratégies d’envergure, Jim Collins oppose une entreprise d’excellence où le leader est plutôt effacé et son équipe choisie pour sa capacité à être la meilleure dans un domaine qui la passionne. De quoi piquer au vif certains dirigeants, foi de hérisson.

Découvrez un extrait du livre :

Recevez les dernières infos de ce blog (gratuit et sans spam) !

Sébastien Fouqueteau

CEO & fondateur de MixCity Interactive. Je travaille dans le secteur du marketing digital depuis plus de 15 ans.

Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :