Personal MBA

Avant de quitter votre emploi

Avant de quitter votre emploi

Sébastien Fouqueteau | 29-07-2012

Robert T. Kiyosaki et Sharon L. Lechter se sont fait un nom dans le domaine des finances personnelles. Auteurs de livres à succès et d’un jeu, ils partagent dans « Avant de quitter votre emploi  » les leçons qu’ils ont tirées de leurs expériences d’entrepreneur.

Le travail de l’entrepreneur commence avant que l’entreprise existe

Beaucoup d’entrepreneurs vous le diront. Il ne sert à rien de quitter votre job de salarié si vous n’avez pas préparé votre départ. Aussi est-il bon de garder votre emploi et de commencer à travailler sur votre projet à temps partiel. Et n’oubliez pas que la préparation d’un projet de création d’entreprise nécessite beaucoup (énormément) de travail sans aucune rémunération. Comme le mentionne les auteurs, « Même les Beatles ont travaillé gratuitement avant de devenir riches et célèbres« . A méditer.

Afin de préparer votre projet, posez-vous les deux questions suivantes :

  • Quel type d’entrepreneur voulez-vous devenir ? Un simple travailleur autonome, dont les ressources dépendent de sa force de travail (ex. : formateur ou consultant indépendant) ? Un entrepreneur dont les ressources dépendent de la force de travail d’autres personnes (ex. : PDG d’un cabinet de formation ou de conseil) ?
  • Quel est mon plan d’affaires (ou business plan) ?

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à agir. N’attendez pas que votre entreprise ou votre produit soit prêt, lancez-vous, apprenez de vos erreurs et corrigez le tir. Comme le précise Robert T. Kiyosaki, un bon employé apprend à ne pas faire d’erreurs, un bon entrepreneur apprend de ses erreurs.

Entourez-vous bien pour remplir les fonctions de l’entreprise

L’intelligence d’équipe est la clé du succès. Bien recruter les personnes qui vous accompagneront dans votre aventure entrepreneuriale est donc primordial. Les auteurs décrivent cinq fonctions clés où le chef d’entreprise devra bien s’entourer :

  • la fonction « produits » : il s’agit du produit (ou service) qui sera vendu par l’entreprise
  • la fonction « aspects juridiques » : il s’agit des statuts de l’entreprise et de la protection de ses actifs (produits, marques…)
  • la fonction « systèmes » : il s’agit des systèmes automatisés (process) pour fabriquer, gérer les commandes, les stocks, les ventes…
  • la fonction « communications » : il s’agit de la communication de l’entreprise sur ses produits
  • la fonction « cash-flow » : il s’agit de la comptabilité de l’entreprise, notamment la gestion de son flux de trésorerie

Pour Robert T. Kiyosaki et Sharon L. Lechter, l’entrepreneur doit exceller dans au moins une de ces fonctions. Pour les autres, il s’appuiera sur les compétences de spécialistes, notamment la fonction « aspects juridiques » qui nécessite l’aide d’un avocat ou la fonction « cash-flow » qui nécessite l’aide d’un comptable.

Trouvez une mission pour votre entreprise

Dans son livre L’art de se lancer, Guy Kawasaki insiste sur l’importance du mantra pour créer une entreprise. Robert T. Kiyosaki parle lui de mission. Dans les deux cas, il s’agit pour l’entrepreneur de résoudre un problème ou de répondre à un besoin de son client. Le produit créé doit apporter de la valeur pour celui qui l’achète. Trouver une mission pour votre entreprise consiste donc à trouver la valeur que vous proposerez à vos futurs clients.

Conclusion

Si le livre de Robert T. Kiyosaki et Sharon L. Lechter aborde de nombreux sujets utiles à tout créateur d’entreprise, le lecteur retiendra surtout que devenir entrepreneur est une question de philosophie de vie. Dès les premières pages, les auteurs précisent qu’un projet de création d’entreprise « commence par le désir d’être libre et non d’être en sécurité« , et que devenir un entrepreneur prospère permet de jouir d’une liberté que très peu de gens connaîtront jamais. « Il ne s’agit pas uniquement d’argent et de temps libre. C’est être libéré de la peur d’avoir peur« .

Découvrez un extrait du livre :

Sébastien Fouqueteau

CEO & fondateur de MixCity Interactive. Je travaille dans le secteur du marketing digital depuis plus de 15 ans.

Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :