Marketing

Mesurer le succès de son site internet

De la mesure du succès de son site internet

Sébastien Fouqueteau | 15-06-2011

En tant qu’ancien responsable de l’optimisation du site internet d’un opérateur français de téléphonie mobile, je me suis naturellement posé la question de la mesure de performance de mon site web lorsque j’ai lancé mon projet de création d’entreprise. Mes dernières rencontres m’ont cependant montré que bon nombre d’entrepreneurs web n’ont (ou ne prennent) pas le temps de mettre en place un système efficace de mesure du succès (ou pas) de leur activité. Dans le livre Web Analytics : mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web, Nicolas Malo et Jacques Warren font le même constat : les entreprises consacrent encore peu de temps et d’argent à un projet de web analytics (ou d’analyse web en bon français). La question mérite donc d’être posée : peut-on réussir un projet de création d’entreprise « web » sans s’investir un minimum dans la mesure de performance ?

Euh moi, mon plan, ben, c’est de ne pas en avoir…

La vie est ainsi faite. Nous nous levons le matin, enclenchons les automatismes et nous laissons guider par les événements. C’est ce qu’on appelle : les habitudes. Ouvrir ses mails lorsqu’on arrive le matin au bureau est une habitude. Faire une pause-café vers 10h en est une autre. Regarder les indicateurs pertinents de l’activité de son site internet devrait (raisonnablement) en être une troisième. Seulement voilà, la nature humaine aidant, mesurer la performance de son site internet n’est pas dans les habitudes de l’entrepreneur web. Pire, la mesure de performance est souvent assimilée à quelque chose de complexe, de technique, de mathématique. Résultat : beaucoup d’entrepreneurs web se focalisent uniquement sur la conception de leur site internet (design, messages marketing…) sans s’intéresser à un point essentiel : mesurer ce qu’ils font.

Ok, ok, mais je fais comment, moi, pour mesurer ?

Rien de plus simple (en apparence) : la première étape est de savoir quel est l’objectif que vous vous donnez lors la création de votre site internet (et, plus largement, de votre entreprise). Voici deux questions que vous pourriez vous poser :

  • Quelle histoire raconte mon site internet ?
    (ce que vous proposez de donner aux internautes)
  • Pourquoi est-ce que je raconte cette histoire ?
    (ce que les internautes peuvent vous apporter en retour)

Répondre à ces deux questions va vous aider à vous fixer des objectifs (certains vont hurler de rire, mais faîtes l’exercice, vous verrez que bien souvent un site internet est géré plus par automatisme que par la définition et la mesure des objectifs de l’entrepreneur web). Selon la méthode SMART, un objectif se doit d’être spécifique, mesurable, atteignable, raisonnable et temporellement défini. Si, par exemple, vous avez un blog et que votre ambition est d’être reconnu pour votre expertise afin de trouver un travail, votre objectif ressemblera à celui-ci : j’écris un article chaque semaine sur mon blog afin d’obtenir 5 nouveaux contacts professionnels par mois. Si vous avez une petite boutique en ligne, votre objectif pourra ressembler à celui-ci : je mets en vente 10 bijoux artisanaux chaque mois afin de m’assurer un complément de revenus mensuels de 500 euros. Si vous êtes enfin une « grande » entreprise, vous aurez certainement plusieurs objectifs qui pourraient contenir une phrase de ce type : je propose à mes 10 000 clients de consulter leur facture en ligne et je veux que 2 000 le fassent dans les 6 prochains mois.

Vous l’avez compris, se fixer un ou plusieurs objectifs est donc la première étape de la mesure de la performance d’un site internet. Cela peut sembler évident, mais l’avez-vous fait ?

Top, j’ai mon objectif ! Indique-moi la suite…

Une fois votre objectif fixé, vous pouvez définir ce que l’on appelle un ou plusieurs indicateurs (KPI) pour le mesurer. Généralement, la mise en place d’un indicateur relève du bon sens (mais peut nécessiter de longues séances de brainstorming au sein d’une grande équipe). Reprenons les exemples cités plus haut pour mieux comprendre la démarche :

OBJECTIF INDICATEURS MENSUELS
j’écris un article chaque semaine sur mon blog afin d’obtenir 5 nouveaux contacts professionnels par mois – nombre d’articles
– nombre de nouveaux contacts
je mets en vente 10 bijoux artisanaux chaque mois afin de m’assurer un complément de revenus mensuels de 500 euros – nombre de bijoux mis en vente
– chiffre d’affaires
je propose à mes 10 000 clients de consulter leur facture en ligne et je veux que 2 000 le fassent dans les 6 prochains mois – nombre d’inscription à la facturation en ligne
– pourcentage de la base d’inscrits cumulés sur la base totale de clients

Pour un entrepreneur web, une dizaine d’indicateurs maximum suffit généralement pour « driver » l’activité de son site internet. Et cela sans consommer beaucoup de son temps : quelques minutes par jour seulement lui seront nécessaires pour savoir si son travail est réellement efficace. Je reviendrai dans un prochain article sur la construction d’un tableau de bord « type » à destination des entrepreneurs web, en examinant notamment les outils du marché afin de l’automatiser. Vous verrez qu’une fois mis en place, le système devrait entrer dans vos nouvelles habitudes.

Sébastien Fouqueteau

CEO & fondateur de MixCity Interactive. Je travaille dans le secteur du marketing digital depuis plus de 15 ans.

Je prends ma plus belle plume et j'ajoute un commentaire :